Comment devient-on assistante maternelle ?

Publié le par Christel HERVE

Assistante maternelle est une profession. Les assistantes maternelles sont des professionnelles de la petite enfance, agréées par le Conseil Départemental. Nous n'avons plus un simple rôle de gardiennage mais éducatif.

1ère étape : la réunion d'informations

Avant de faire notre demande d'agrément, il est conseillé de se rendre à une réunion d'informations organisée par le Conseil Départemental.

Lors de cette réunion, une puéricultrice de PMI et la responsable de formation nous expliquent en quoi consiste ce métier. Elles insistent beaucoup sur le côté professionnel des assistantes maternelles, sur les exigences et les contraintes du métier : ce n'est pas parce qu'on est à la maison qu'on peut faire tout ce qu'on veut : pas de courses, pas de ménage... pendant le temps d'accueil. ON TRAVAILLE. Elles nous expliquent également comment se passe la demande d'agrément et la formation.

Cette réunion a pour but de faire une auto-sélection parmi les candidats vraiment motivés ou non.

2ème étape : la demande d'agrément

Pour faire notre demande d'agrément, nous devons remplir un document. On nous demande entre autre nos motivations pour devenir assistante maternelle, notre parcours personnel et professionnel, notre expérience avec des enfants autre que les nôtres, les qualités que doit avoir une assistante maternelle. Nous devons retourner ce document à la PMI avec un certificat médical comme quoi nous somme apte à exercer cette profession et un extrait du casier judiciaire de toutes les personnes majeures qui vivent chez nous et qui sont susceptibles d'être en contact avec les enfants en accueil.

3ème étape : la visite du logement

Une puéricultrice de PMI vient chez nous pour un entretien et visiter notre logement.

En ce qui me concerne, la visite à duré 2.5 heures. Pendant 2 heures, la puéricultrice m'a posé des questions sur mes motivations, ma vision du métier, mon organisation (les courses, le ménage, les allers-retours dans la journée pour mes propres enfants scolarisés...). Elle m'a également questionné sur les règles de couchage, la prévention de la mort subite du nourrisson car il est obligatoire de connaitre ces règles.

Elle m'a également questionnée sur des mises en situation, par exemple : "qu'est-ce que je dirais à des parents qui amènent une barre chocolatée pour le goûter de leur enfant de 18 mois ?" , "qu'est-ce que je fais si des parents veulent que je mette leur enfant de 1 an sur le pot ?" L'objectif est de vérifier si j'ai du tact dans mes réponses et si je sais argumenter car il ne faut jamais juger des parents.

Ensuite, vient la visite du logement.

La puéricultrice visite toute la maison et les dépendances afin de vérifier que tout est aux normes de sécurité et aussi pour établir dans quelles pièces pourront aller les enfants en accueil. Elle vérifie qu'il y a bien des barrières aux escaliers, que les produits d'entretiens, les médicaments et les couteaux sont hors de portée et de vue des enfants. Elle vérifie le nombre et la taille des chambres. Dans le jardin, elle regarde s'il est bien clôturé...

Suite à cette visite, on obtient (ou non) notre agrément, valable 5 ans.

4ème étape : la 1ère partie de formation

Certains diplômes comme le CAP petite enfance nous dispensent de la formation. Sinon, elle est aujourd'hui obligatoire. Elle dure 70 heures. Elle est dispensée gratuitement par le Conseil Départemental.

Au cours de cette formation, divers thèmes sont abordés :

- communication professionnelle et cadre juridique

- emplois et conditions de travail

- santé et hygiène de l'enfant

- prévention et gestes de secours

- nutrition et alimentation

- développement psychologique de l'enfant

- développement de l'enfant, activités d'éveil, socialisation.

A la fin de cette première partie de formation, nous pouvons commencer à accueillir des enfants, pas avant.

5ème étape : la 2ème partie de formation

Dans les 2 ans qui suivent le début de notre exercice, nous devons faire la 2ème partie de formation de 60 heures. Je suis dispensée de cette formation car j'ai obtenu le CAP petite enfance en juin 2015.

Au cours de cette formation, les thèmes sont abordés plus en profondeur :

- développement psychologique de l'enfant

- développement de l'enfant, activités d'éveil, socialisation

- communication professionnelle

- santé et hygiène de l'enfant

- préparation à l'EP1 du CAP petite enfance

6ème étape : l'EP1 du CAP petite enfance

Après avoir fait la 2ème partie de formation et avant le premier renouvellement de notre agrément, nous devons nous présenter à l'EP1 du CAP petite enfance (une épreuve écrite et une épreuve pratique). Pour le moment, il est uniquement obligatoire de se présenter à ces épreuves pour le renouvellement de notre agrément. Dans quelques années, il sera peut être obligatoire d'avoir la moyenne à ces épreuves pour être renouvelé...

7ème étape : la formation continue

Elle n'est pas obligatoire mais pourtant indispensable pour exercer au mieux notre profession. Les éducatrices jeunes enfants qui nous ont dispensé la première partie de formation ont beaucoup insisté sur le fait que notre formation initiale est trop courte et qu'il faut absolument qu'on lise et qu'on se forme. Comme n'importe quel salarié, nous avons droit au plan de formation (48h par an) et les formations sont totalement gratuites pour nos employeurs. Depuis que le DIF est devenu CPF, nous ne pouvons plus utiliser ces heures pour nous former....

Publié dans Ma profession

Commenter cet article